Gradient
question-mark-4009695_640 (1).jpg

Votre

Foire

aux

questions

47-476753_download-speech-bubble-free-pn

Les personnes transgenres ont-elles toujours existé ?

Le vocabulaire de la diversité de genre est bien de notre temps et change rapidement depuis la visibilité des personnes concernées. La lutte aux stéréotypes existent au coeur de certaines parties de l'histoire de l'humanité. Les personnes transgenres ont toujours existées chez les peuples autochtones et indigènes « altersexuels » en ce sens qu’elles sont capables de passer d’une catégorie de genre traditionnelle à l’autre et d’exprimer les deux genres. Ces personnes sont reconnues comment étant du « troisième genre » et sont honorées et respectées à titre de guérisseurs.

47-476753_download-speech-bubble-free-pn

Quels sont les termes pertinents et comment savoir quand il convient de les utiliser ?

Les jeunes transgenres s’identifient de nombreuses façons et ont établi un vocabulaire se rapportant à leurs identités et à leurs expériences, que les autres doivent absolument comprendre et respecter. Par exemple, les jeunes transgenres peuvent s’identifier au moyen de plusieurs termes, notamment « trans » ou « transexuel , non binaire ». Étant donné qu’un grand nombre de ces termes soulèvent de nombreux débats, y compris en ce qui a trait à leur utilisation transphobe, on ne sait pas clairement comment s’adresser et répondre aux jeunes transgenres avec délicatesse. Si vous n’êtes pas certain du genre auquel une personne s’identifie, ne faites pas de suppositions. Laissez le jeune vous indiquer à quel genre il s’identifie. Il est beaucoup plus respectueux d’admettre que vous ne savez pas comment la personne s’identifie que de présumer le savoir et d’utiliser les mauvais termes.

Il 

ELLE

IEL

47-476753_download-speech-bubble-free-pn

Il n’y a pas de transgenres dans mon école. Pourquoi aborder ce sujet en classe ?

Il y a peut-être des élèves transgenres dans ton écoles, seulement, il est possible que personne ne soient au courant. Il y a plusieurs raisons pour que l'un de tes camarades transgenres garde l'anonymat puisqu'il craint peut-être pour sa sécurité. Les personnes transgenre ne font pas tous une transition hormonale et médicale, peut-être as-tu déjà remarqué qu'une étudiant depuis un certain temps s'habillait avec des vêtements masculin et cela a suscité ta curiosité?. Certaines personnes adoptent des identités transgenres se situant entre le féminin et le masculin, s'identifiants comme non-binaires.

Savais-tu que  qu'un nombre croissant d’étudiants demandent à l'organisme Trans Mauricie/Centre-du-Québec pour mettre fin aux méfaits de la transphobie. Des études de recherche sur la proportion de personnes transgenres au sein d’une population ont révélé des proportions aussi basses que de 2 % et aussi hautes que 10 %. Compte tenu de ces résultats, il est probable que les enseignants, les directions scolaires, ont rencontré ou rencontreront au moins un jeune transgenre au cours de leur carrière professionnelle.

CiuI7eZXAAQK8k8.jpg
47-476753_download-speech-bubble-free-pn

Que puis-je faire si un élève  me révèle son identité de genre ?

Votre écoute et votre ouverture sur le ressenti de votre élève sur son identité de genre sera pour lui/elle/iel primordiale et soyez attentif(ve)à ses besoins.

N'oubliez pas que vous êtes une personne très privilégiée si vous recevez ce genre de confidence.Les dernières recherches nous disent que les personnes transgenres vont choisir les gens en qui elles ont confiance et auprès desquels elles ont plus de chance de trouver du soutien et de la protection. Il est donc très important de maintenir le lien de confiance et la confidentialité.

Demandez-lui son prénom choisi et le pronom que vous devez  utilisier,informez vous des autres personnes qu'il a avisé de son identité de genre et auprès de qui il reçoit du soutien (parents,organisme et professionnel).Discutez des personnes auxquelles il souhaite révéler son identité avec votre aide. Ne parlez pas de l’identité de l’étudiant avec les personnes auxquelles il n’a pas encore révélé son identité de genre, y compris les parents et les personnes responsables.

FAIRE SON COMING-OUT est une étape de son affirmation très difficile et pour la plupart c'est une grande délivrance d'un lourd secret.

Parlez des ressources auprès desquelles il peut obtenir du soutien autres que celles de votre établissement.. Mettre en place un plan d'action pour faire de l’école un lieu sécuritaire pour l’élève transgenre et à réagir immédiatement aux situations d’intimidation. Une sensibilisation et une formation du personnel suivi d'une démystification dans les classes est un bon moyen d'aider un élève transgenre avant son coming-out. Pensez aussi à mettre à la disposition des élèves des livres sur l'identité de genre.

livre3.jpg
livre2.jpg
47-476753_download-speech-bubble-free-pn

J'ai peur de

regretter ma

transition

médicale?

Il est important de te dire que ce n'est pas toutes les personnes trans qui font une transition médicale. Ne pas avoir de chirurgie génital ne te rendra pas moins valide en tant qu'homme ou femme. Tu es la seule personne qui peut valider ton identité de genre.

Rassure-toi, pour celleux qui souhaitent une chirurgie génitale, ils ne sont pas sans peur d'un regret .

Parce dans l'esprit général, un homme a un pénis et une femme à un vagin, cela peut influencer notre choix de peur que les gens nous invalide. Il faut bien réfléchir sur ta perception de ce qu'est une femme ou un homme pour toi. Est-ce que les organes génitaux font l'homme ou la femme? Un homme ou une femme est-il ou est-elle un homme ou une femme plutôt par son ressenti de l'être? Les organes génitaux sont-elles importants pour ma propre perception de ma masculinité ou ma féminité? Est-ce que ta peur vient d'un manque de connaissances sur les chirurgies? Peut-être que plus d'informations d'aiderait à faire le bon choix ou te rassuré. Je te conseille de ne pas prendre tes informations dans les forums qui entretiennent des mythes sur les chirurgies.

Sans titre.png
47-476753_download-speech-bubble-free-pn

Vous n'avez pas honte d'être trans?

Chaque année au Québec, plusieurs    personnes effectuent une transition    d’une affirmation de leur genre autre que celui assigné à la naissance. En date du 31 mars 2021, 80 personnes ont consultées Valérie pour leur transition seulement dans la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec.   Ce chiffre ne reflète pas la réalité car la très grande majorité des personnes souffrant    de dysphorie du genre, ne vont jamais faire un coming-out    et passeront toute leur vie  avec    un corps qui ne leur correspond pas.   Ma honte d'être trans, n'est pas née de mon esprit mais bien  de   ma    peur du regard des autres, l’angoisse d’être jugé. Si c’est un sujet dont on parle de plus en plus il est encore bien loin d’être accepté.

Je n'avais pas honte d'être une personne trans, je  n'ai pas choisi d'être ainsi, pour moi c'était plus un handicape qu'une honte.   En grandissant , j'ai compris   l'obligation d'être   conforme   aux normes de genres   et est né   la peur du    rejet. Le rejet de la famille de mes parents, serai-je une honte pour eux? Nous le vivons à l'organisme, certaines    personnes trans sont reniées par leurs parents, par leur partenaire de vie, par leurs ami(e)s, certaines se voient chassées  du domicile.      Le rejet du monde professionnel par la suite ensuite.   À quoi bon faire une transition dans ces condition, vivre en accord avec son genre, pour se retrouver  dépourvu?

Non, je n'ai pas honte d'être une personne trans,   un jour à 46 ans , j'ai affronté mes peurs et   ma transition fût   positive.   

La route est encore longue pour certaines personne trans, parsemée de beaucoup d’obstacles, mais elle vaut vraiment la peine d’être choisie.

Ma honte   se dirige vers le regard de la société qui résiste encore à   l'inclusion    des personnes trans.   

Trans Mauricie/Centre-du-Québec  souhaite apporter sa petite pierre à l’édifice en tentant d’améliorer la visibilité des personnes transgenres et l'inclusion positive au sein de notre société.

citation-quel-est-le-sceau-de-la-liberte
47-476753_download-speech-bubble-free-pn

Que dit le Code des droits de la personne du Québec au sujet des questions d’identité et d'affirmation de genre?

En 2006, le Canada a intégré au Code ( loi C-16 ) des mesures de protection explicites relatives à l’identité sexuelle et à l’expression de l’identité et de l'affirmation de genre. Le Code interdit la discrimination et le harcèlement et les propos insultants envers les personnes trans dans le cadre de l’emploi, des services (incluant les secteurs de l’éducation, du maintien de l’ordre, des soins de santé, de la restauration et des centres commerciaux), du logement, de la conclusion de contrats et de l’adhésion à des associations professionnelles. Le Code criminel sera lui aussi amendé afin que les éléments de preuve prouvant qu'une infraction a été motivée par des préjugés ou de la haine fondés sur l'identité ou l'expression de genre soient désormais considérés comme des circonstances aggravantes.

47-476753_download-speech-bubble-free-pn

Le fait de ne pas m'adresser à une personne trans par son prénom choissi est-ce une infraction au Code?

La loi prévoit que chaque personne a le droit de définir sa propre identité et affirmation de genre et que le fait de « mégenrer » une personne constitue discrimination.

Comme l’a déclaré un tribunal des droits de la personne, « l’identité et l'affirmation de genre est  le facteur le plus important de l’identité de cette personne et est très personnel. À bien des égards, la façon dont nous nous percevons et nous définissons commence par notre identité et affirmation de notre genre.

Le refus de désigner une personne trans par le nom de son choix ou par un pronom personnel qui correspond à son identité et son affirmation de genre, voire le fait de mégenrer une personne de façon délibérée, est susceptible de constituer de la discrimination lorsqu’elle survient dans un domaine social couvert par le Code, incluant l’emploi, le logement et les services comme l’éducation. Par ailleurs, la loi ne précise pas si une personne peut exiger l’emploi d’un pronom non sexospécifique en particulier.

Les pronoms non sexospécifiques ne sont pas toujours bien connus. Certaines personnes peuvent ne pas savoir comment déterminer quel pronom utiliser. D’autres peuvent se sentir mal à l’aise à l’idée d’employer des pronoms non sexospécifiques. En cas de doute, il convient généralement de demander à une personne comment elle souhaite être abordée. Il est préférable de demander à la personne le pronom à utiliser, si l’on ne connaît pas le pronom qu’elle préfère. Le fait d’aborder une personne simplement par le nom de son choix est toujours une approche respectueuse.

47-476753_download-speech-bubble-free-pn

Est-il facile de voir des signes de transidentité sur une personne trans simplement en la regardant?

Il existe autant de types de physique différents  chez les personnes transgenres comme chez les personnes cisgenres. Plusieurs personne trans ne sont pas visible après quelques années de transition.Vous pouvez croisser une personne trans au centre-ville de Trois-Rivières et ne jamais avoir de doute qu'elle soit trans. Attention, la voix plus grave, la carrure, la grandeur ne sont pas des indices de transidentité, certaines femmes cisgenres ont la voix base, la carrure plus masculine et elles ne sont pas trans. Chez les hommes cisgenres certains peuvent être plus délicat, avoir une voix moins base et de plus petite grandeur sans pour autant être trans. 

47-476753_download-speech-bubble-free-pn

Est-ce que la chirurgie risque de me priver de mes orgasme?

La majorité des patients conservent leur capacité d’obtenir des orgasmes après la chirurgie, mais il existe tout de même un risque que les fonctions sexuelles ou la possibilité d’avoir un orgasme soient affectées. Les chirurgiens de GrS Montréal sont très expérimentés et utilisent des techniques qui permettent au patient de garder ses sensations de plaisir sexuel. Vos antécédents de santé (tabagisme, nutrition, alcool, etc.) peuvent aussi affecter la guérison et ainsi altérer la sensibilité de vos organes génitaux.