top of page

Mieux vivre sa transitude avec le regard des autres.



Êtes-vous une personne trans ou non-binaires affectée par le regard des autres, par leurs commentaires et actes maladroits ou transphobes ?


Oui et cela vous pourrit la vie.


Comment mieux vivre sa transitude avec les autres.


Que vous soyez une personne trans, non-binaire, un parent d'un enfant trans ou non-binaire, peu importe l'opinion des autres sur la transidentité, il faut garder à l'esprit que votre vie vous appartient qu'à vous et que vous en avez juste une à vivre.


Si vous laissez les autres minés votre volonté de faire vos choix pour votre bien-être et votre bonheur ou de celui de votre enfant trans ou non-binaire et brime votre liberté d'action, vous mettez votre santé mentale en péril. Déjà vivre sa transitude ou accompagner son enfant dans son parcours transidentitaire demande de l'énergie en plus des émotions que cela engendre.


Samuel: '' Je suis loin d'être un surhumain. Il m’est arrivé d’avoir peur du regard des autres, de craindre les jugements au début de ma transitude. Jusqu’au jour où j’ai décidé que j’avais assez de maturité pour passer outre. Je serais tentée de dire foncer sur mon bien-être et laisser dire”, ou encore plus “Je m’en fous “! mais c’est plus difficile qu’il n’y paraît. Cependant il existe quelques truc pour y parvenir.


Comment ne pas laisser les autres faire de la transitude un boulet que vous traînez à vos pieds ?


Votre premier réflexe est bien sûr de vous isoler, ainsi vous évitez les regards, vous éliminez la possibilité d'essuyer un commentaire qui vous blesserait ou pire vous fasse perdre votre contrôle. Rien de mauvais ne vous affecte, mais rien de positif n'arrive pour renforcir votre volonté de vous affirmer et prendre confiance en vous dans votre transitude.


C’ est à mon sens la chose à ne pas faire.


Ouvrez grande votre porte à ceux qui vous appuient et qui vous acceptent tel que vous êtes, qui vous tirent vers le haut et qui adoptent une pensée positive et constructive de transitude ou celle de votre enfant, c'est eux votre rempart qui vous aidera à passer les moments plus sombres ou les plus heureux de votre transitude.


Fermer la porte aux regards intimidants sur sa transidentité, prendre au passage un commentaire maladroit ou transphobe comme une opportunité de mieux faire connaître la vie des personnes trans est plutôt un grand signe de confiance en soi et d'une grande maturité de sa transitude. La transitude n'est pas un choix, mais lorsque l'on décide de l'assumer, c'est un choix. On décide aussi de ne pas être affecté par le regard, le rejet d'un pur inconnu, mais au contraire on déroule le tapis rouge de sa transitude et on passe à autre chose. Vous êtes plus qu'une critique de l'autre.


Même avec toute la bonne volonté du monde vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. La vie est ainsi faite, chaque être humain possède sa propre pensée, une personne pourra porter un jugement négatif sur votre transitude ou celle de votre enfant parce que nous sommes tous confrontés à un système d’évaluation de ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas en société. Ne perdez juste pas de vue le fait que nous ne sommes pas censés être tous pareils que les différences existent et enrichissent notre société, que la personne qui vous juge le sache ou non, et qu’elle l’accepte ou non.


Il est naturel d'être soi-même, nous sommes tous uniques, nous avons tous le droit d'être qui nous voulons sauf si on s'oblige d'être sous le regard des autres, il faudra toujours faire un effort pour plaire à autrui. Qui vous êtes, ce que vous décidez pour votre vie, cela vous appartient. Réalisez dès maintenant que vous avez entièrement le droit d'être qui vous voulez, cela ne regarde personne d'autre que vous. Se détacher du regard et de la pensée des autres sur sa transitude est l'étape de sa nouvelle vie la plus difficile, mais inévitable pour se libérer de son poids. En apprenant à mettre en valeur sa transitude, en acceptant de s'assumer peu à peu sous le regard des autres vous pourrez vous détacher de cette peur. Ayez confiance en vous. Ne vous posez pas trop de questions sur ce que pense les autres de vous, vous perdez votre temps.


Ce qui est important de retenir, il faut mettre un frein à vos réactions émotionnelles face aux regards indiscrets, commentaires négatifs sur votre transitude que les gens vous font vivre. Ce qui est le plus important, ce n'est pas le regard de celui qui vous juge, mais c'est votre regard sur vous-même et celui de ceux qui vous aiment qui compte.


Votre bonheur ne vient pas des autres, mais de vous-même, nous en sommes seuls responsables. Apprenez donc à vous valoriser, plutôt qu’à attendre l’approbation des autres.


N'oubliez pas que la personne qui vous critique vous impose le reflet de sa propre souffrance qui reporte sur vous sa frustration. C’est Carl Jung qui a développé ce concept en psychologie qu’on appelle l’ombre.


Le regard des autres importe peu si on est heureux.


137 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page