top of page

Les militants conservateurs adoptent des politiques pour encadrer la transidentité

Dernière mise à jour : 28 sept. 2023


  1. Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le chef du Parti conservateur du Canada, Pierre Poilievre, s’adresse à des délégués du parti au congrès du «du gros bon sens», à Québec, vendredi.

Politique Canada

Boris Proulxà Québec

10 septembre 2023

Canada


Il revient désormais au chef du Parti conservateur du Canada, Pierre Poilievre, de décider s’il est judicieux de proposer lors des prochaines élections des politiques hostiles à l’inclusion des personnes transgenres, comme le lui demandent ses membres.

Deux propositions en ce sens ont été adoptées par la majorité des délégués conservateurs réunis lors de la dernière journée du congrès « du gros bon sens », à Québec, samedi.

L’idée d’interdire aux personnes mineures qui changent d’identité de genre toutes « interventions médicales ou chirurgicales qui changent la vie » a obtenu le soutien de 69 % d’entre eux, une proportion qui a fondu à 58 % parmi les délégués québécois.


Une autre politique adoptée samedi, avec un appui plus important, commande d’interdire les femmes transgenres, ou quiconque n’est pas « de sexe féminin » dans les toilettes, vestiaires et prisons pour femmes, tout comme d’autres « avantages » comme les sports féminins.




32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page