top of page

L'avancement et la démystification du vécus des personnes trans.

Dernière mise à jour : 23 janv. 2023



Dans la nuit du 28 juin 1969 , seulement 6 ans après ma naissance avait lieu l'émeute de Stonewall à New York. Une série de manifestations violentes contre un raid de la police vient marquer un page d'histoire des personnes trans. Une grande foule présente sur les lieux lutte contre les forces policières. L'histoire veut qu'une femme transgenre, Sylvia Rivera, ait jeté la première bouteille sur les policiers. De nombreuses personnes transgenres et hommes gais furent violentés par les policiers.


C'est en hommage à cette émeute de Stonewall que de nombreuses marches des fiertés dans le monde ont lieu chaque année. Bien que de nombreuses personnes trans étaient présentes lors de cette émeute de 1969, la communauté trans se fera discrète dans le défilé de Montréal. C'est seulement à partir de 2009 que les personnes trans seront visibles a chacun des défilés de la fierté de Montréal.


55 ans après cette émeute de Stonewall, j'ai vécu cette époque de lutte contre l'homophobie et la transphobie en tant qu'homme lesbien et homme trans. Qu'en est-il aujourd'hui ? Bien après toutes ces années on penserait que la société à passer à autre chose, pourtant on parle encore d'homophobie, biphobie et de transphobie.


La communauté trans n'est plus celle invisible et sans voix des années 60, il y a des personnes trans et non-binaires partout. De plus en plus, Trans Mauricie/Centre-du-Québec rencontre des jeunes de la génération 2000 qui refusent le placard, ils affirment avec courage et fierté leur identité de genre différente de celle à la naissance et leur orientation sexuelle. Elles sont nombreuses les personnes gaies, lesbiennes, bixuelles et trans des générations précédentes a avoir tracé la voie par leur lutte acharnée, leur courage et par leur témoignage d'un vécu homosexuel ou trans positif.


L'affirmation de genre autre que celle assignée à sa naissance est certainement une étape déterminante et chargée d'émotions , même si le parcours de nos jours est simplifié de nombreux défis et difficultés sont à la croisée des chemins d'une rencontre avec soi-même, mais aussi avec ses proches. Gardons en mémoire qu'il reste du chemin à faire pour la pleine reconnaissance des personnes transidentitaires et que leurs droits demeurent fragiles. Rappelez-vous loi 2 de l'automne dernier, une loi qui ramenait la communauté trans 55 ans en arrière et qui a bouleversée toute la communauté trans ( en ce qui concerne l’état des personnes et l’état civil, le projet de loi prévoit qu’une personne qui satisfait à certaines conditions peut demander au directeur de l’état civil d’ajouter à son acte de naissance une mention de l’identité de genre, de la changer ou de la retirer et de modifier ses prénoms en conséquence. En corollaire, il modifie les conditions requises pour obtenir un changement de la mention du sexe à l’acte de naissance.)


En terminant cet article, je peux vous dire que dans mon cheminement vers la rencontre de l'homme trans heureux que je sois aujourd’hui'jui, j'ai été confronté à plusieurs défis et obstacles qui ne venaient pas de moi. Même si j'étais d'un âge raisonnablement avancé pour prendre une décision éclairée sur ma transitude, j'avais des comptes à rendre au monde extérieur hostile à la transidentité. Les vraies questions, pourquoi les gens se préoccupent-ils tant de la vie que mènent les autres? En quoi d'être gai, lesbienne, bisexuel ou trans nuit à la vie de mon voisin ou d'autres personnes dans cette société? La vraie réponse, la peur du changement.


21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page