top of page

Grandir librement... en explorant mon genre est-ce possible ?




Aujourd'hui, entre 1 et 3% des adultes sont identifiés comme étant trans. Ces personnes se rendent compte dès leur plus jeune âge qu'elles sont différentes car leur sexe assigné à la naissance ne correspond pas à celui qu'elles ressentent. Ils ont un corps de garçon, mais se sentent comme une fille ou inversement. Ils le disent souvent avec un fort sentiment de désespoir, et parfois même jusqu'à se suicider, car il est crucial de les écouter, étant donné que leur vie est influencée par les attentes sociales liées à leur genre.


Fondée en 2016, l'organisme Trans Mauricie/Centre-du-Québec délivre un message positif et bienveillant de la transidentité, nos intervenants ont pour objectif de montrer qu'être trans n'est pas un destin tragique pour ceux qui sont écoutés, soutenus et respectés par la société. Trans Mauricie/Centre-du-Québec se veut un espace d'accueil et d'écoute pour les parents qui parfois se questionnent sur le parcours de leur jeune et tentent de les accompagner du mieux possible.


En tant qu'intervenant.e.s de Trans Mauricie/Centre-du-Québec, nous sommes fiers de fournir de l'aide aux familles des jeunes qui se reconnaissent comme trans ,non-binaires ou qui se posent des questions sur leur identité de genre. Grâce à notre façon d'aborder les situations sans juger, nous faisons la rencontre de jeunes et de familles qui ont des histoires inspirantes et courageuses. Dans notre organisation, chaque semaine, nous sommes conscients des nombreux problèmes et difficultés auxquels ces jeunes et leurs familles doivent encore faire face. Je suis inquiet, dit Samuel Desbiens, qui dirige l'organisme qui lutte contre les discours anti-trans dans les médias ces derniers mois. Les jeunes trans et leurs parents sont de plus en plus anxieux, car beaucoup de parents qui les soutiennent craignent que leurs enfants ne puissent s'épanouir dans une société divisée.


La formation et la démystification sur la pluralité de genres en milieu scolaire font aussi partie de la mission de Trans Mauricie/Centre-du-Québec. Il est important pour nous de sensibiliser le personnel enseignant, la direction et les jeunes aux effets négatifs de la transphobie et des stéréotypes de genre, << si la norme binaire de genre n'existait pas, il n'y aurait pas d'identités trans, et les jeunes seraient libre de grandir selon se qu'ils sont et sans jugement, commente Samuel Desbiens, D.G de l' organisme. >>


Trans Mauricie/Centre-du-Québec s'engage toujours à faire reconnaître les droits des personnes trans par ses activités de sensibilisation (kiosque) de la journée de la visibilité trans du 31 mars, de sa semaine d'activités en lien avec la journée internationale du 17 mai contre l'homophobie, le biphobie et la transphobie.


Nous encourageons nos alliés à dénoncer autant que possible les discours anti-trans dans leur milieu et auprès de leurs proches. Invitez-nous à venir dans votre milieu pour une activité où nous parlerons de l'importance de comprendre et soutenir la communauté trans.


Nous encourageons les jeunes à parler librement et à demander de l'aide pour s'épanouir et être heureux. Donnez-leur un endroit sûr et montrez-leur que vous êtes là pour les soutenir et que vous les respectez complètement. Profitons de cette occasion pour encourager l'acceptation des personnes trans et non-binaires. Nous avons besoin de votre soutien,car ensemble, nous sommes plus forts.










55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page