top of page

Apaiser la dysphorie !

Dysphorie de genre : Terme utilisé dans le DSM-V pour décrire le sentiment

d’incongruence et de malaise vécu par les personnes trans et/ou non binaires. La

dysphorie de genre peut entraîner des sentiments de détresse et d’anxiété.





L’inverse de la dysphorie de genre est l’euphorie de genre. Il s’agit d’un sentiment de

bien-être face à son identité de genre authentique. L’euphorie peut être ressenti à la

suite de la reconnaissance de son identité authentique par autrui ou lorsque vous vous

reconnaissez dans le miroir. L’euphorie peut entraîner des sentiments de confiance en

soi et de bonheur.


Ciblé sa dysphorie de genre :

- Sociale : La reconnaissance par les autres de mon identité de genre authentique.

- Corporelle : Le malaise face à certains aspects de son corps ne concordant pas

avec l’identité de genre authentique.


Moyens à utiliser pour diminuer la dysphorie de genre :

- Jouer à un jeu que l’on adore.


- Écoutez une playlist de musique que vous appréciez particulièrement et qui vous remonte le moral.

- Énumérez à voix haute ce que vous aimez de votre corps, aussi minime soit ces

aspects. Vous pouvez nommer votre sourire, vos fossettes, vos cheveux bouclés,

vos mains…

- Cajolez vos animaux de compagnie si vous en avez, enroulez vous dans une

douce couverture vous pouvez également vous procurez une couverture lourde.

- Prenez le temps de porter des vêtements que vous aimez et qui vous font sentir

bien et confortable.

- Prenez soin de vous. Une bonne douche ou un bain chaud permet de se

détendre. Ensuite vous pouvez vous maquiller, vous raser si cela vous fait sentir

bien, portez votre parfum préféré. Prendre soin de son corps permet d’apprécier

tout ce qu’il fait pour nous.

- Pensez à la personne que vous étiez il y a 5, 10, 15 ans et admirez tout le chemin

parcouru! Vous vous êtes choisi et cela restera toujours une réussite et une

fierté, bonne ou mauvaise journée.

- Amusez-vous avec votre voix. Parler plus lentement et du torse pour la rendre

plus grave ou un peu plus vite et plus du nez pour la rendre plus aigüe. Plusieurs

vidéos existent en ligne et proposent des exercices.

- Parlez-en à votre réseau proche. Ils peuvent vous aider en vous offrant une

oreille attentive.


- Vous pouvez avoir un carnet dédié à écrire vos émotions, à vous vider la tête

sans retenu.

- Vous pouvez faire de la méditation, prendre contact avec votre respiration et ce

que votre corps peut faire de positif.

- Vous pouvez faire de l’exercice pour sortir ce surplus d’anxiété et de stress.


Rappeler-vous que la dysphorie est un mélange d’émotions et que toutes les émotions

sont passagères. Prenez le temps d’accueillir chaque émotion, mais également de les

laisser aller afin de pouvoir faire place à d’autres. 


N’hésitez pas à contacter INTERLIGNE

www.interligne.co







29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page