top of page

Éducation à la sexualité et de l'identité de genre du Ministère de l'éducation.

L’éducation à la sexualité tient compte de plusieurs dimensions et couvre des sujets variés : connaissance du corps, image corporelle, stéréotypes sexuels, sentiments amoureux.

Elle permet notamment aux élèves :

  • de mieux se comprendre;

  • d’établir des relations affectives respectueuses pour eux-mêmes et les autres;

  • de développer leur esprit critique, leur bon jugement et leur sens des responsabilités.

Pour offrir à tous les élèves de l'éducation à la sexualité et de l'identité de genre sur chacun des sujets importants, le Ministère accorde une place plus formelle à celle-ci dans leur cheminement scolaire. Ainsi, depuis septembre 2018, les contenus définis par le Ministère sont obligatoires pour les élèves du primaire et du secondaire des établissements privés et publics. Ces contenus sont disponibles au préscolaire.

Différents sujets seront abordés, en fonction de l’âge des élèves, pour favoriser le développement de ces derniers et réduire leur vulnérabilité à certaines problématiques.


Liste des contenus

Respecter le développement des élèves


Les contenus ont été définis de façon à répondre aux besoins des enfants et des adolescents dans le respect de leur développement. Ils ont été élaborés en collaboration avec des personnes ayant une expertise en pédagogie, en sexologie et en santé. Ils s’appuient sur des recommandations d’experts et sur des recherches récentes en éducation à la sexualité. Les élèves recevront entre 5 et 15 heures d’éducation à la sexualité et sur l'identité de genre par année, ce qui leur permettra :

  • de mieux comprendre la sexualité;

  • de mieux se connaître;

  • de réfléchir à des enjeux comme les messages sur la sexualité et la diversité des genres dans l’espace public, les stéréotypes sexuels et de genre et l’utilisation des réseaux sociaux;

  • d’être moins vulnérables à certaines problématiques comme :

    • les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS);

    • la discrimination basée sur la diversité sexuelle et de genre;

    • les agressions sexuelles;

    • les grossesses non planifiées;


  • de développer des attitudes et des habiletés qui leur seront utiles maintenant et dans le futur (respect de la diversité, connaissance et affirmation de soi, résolution de conflits).


Les thèmes couverts sont :

  • Croissance sexuelle humaine et image corporelle

  • Identité, rôles, stéréotypes sexuels et normes sociales

  • Vie affective et amoureuse

  • Agression sexuelle

  • Grossesse et naissance

  • Globalité de la sexualité

  • Agir sexuel

  • Violence sexuelle

  • Infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et grossesse

Rôles de l'école et de la famille

Chaque adulte présent dans l’entourage d’un enfant ou d’un adolescent a un rôle à jouer en matière d’éducation à la sexualité : les parents et les membres du personnel de l’école sont des personnes significatives pour les élèves et ont des responsabilités éducatives. Les parents peuvent poursuivre la réflexion amorcée à l’école avec leur enfant sur les différents contenus qui y ont été abordés. Cette complémentarité de l’école et de la famille renforce et optimise les actions accomplies auprès des jeunes. Les parents Les parents sont les premiers responsables de l’éducation à la sexualité de leur enfant. C’est dans sa famille que l’enfant prend conscience des façons de vivre, des manières de s’exprimer et qu’il apprend :

  • à se connaître;

  • à interagir avec différentes personnes;

  • à recevoir et à exprimer l’affection, l’amour, l’empathie.

Les parents peuvent intervenir, tout en respectant les valeurs auxquelles ils adhèrent et en tenant compte de la personnalité de leur enfant. Pour ce faire, ils peuvent :

  • créer une relation de confiance qui permet à leur enfant de poser les questions qui le préoccupent;

  • chercher l’information et le soutien dont ils ont besoin, notamment en participant à des rencontres de sensibilisation et en faisant appel aux ressources de l’école ou de ses partenaires, dont le réseau de la santé.

Les parents agissent comme modèles et influencent les attitudes et les conduites de leur enfant. Il leur est possible de remplir ce rôle d’éducation à la sexualité avec simplicité et honnêteté. L’école En plus d’instruire et de qualifier, l’école est un milieu de vie où les élèves interagissent et vivent plusieurs situations qui sont des occasions d’apprendre à vivre en société : amitiés, relations amoureuses, relations égalitaires. À partir de la puberté, certains jeunes peuvent préférer discuter de sexualité avec leurs amis ou avec des adultes de l’école en qui ils ont confiance plutôt qu’avec leurs parents. Il est possible que certains parents soient même embarrassés et aient de la difficulté à aborder le sujet avec leur enfant. Chaque jour, des événements liés à la sexualité des élèves surviennent en milieu scolaire. En voici quelques exemples :

  • Wassim, un élève de maternelle qui vient d’avoir un petit frère, pose des questions à son enseignante sur l’origine des bébés;

  • La petite Maude dit à l’éducatrice du service de garde qu’un élève a baissé son pantalon devant d’autres élèves;

  • Justin, un élève de 2e année, est amoureux. Il demande à son enseignante s’il peut avoir deux blondes;

  • Dans un cours de science et technologie, Florence demande à l’enseignant à quel âge une fille peut commencer à prendre la pilule;

  • Gustavo, un enseignant, intervient auprès de deux élèves qui tiennent des propos transphobes contre Maxim un élève transgenre.

Ces situations renforcent la nécessité de faire de l’éducation à la sexualité et requièrent une intervention du personnel de l’école au quotidien. La qualification de celui-ci lui permet de répondre aux questions, de réagir aux situations en utilisant l’approche éducative la plus adéquate (rassurer, faire réfléchir, renseigner, recadrer), selon les besoins, et de donner une information juste et de qualité. La direction et le personnel de l’école La Loi sur l’instruction publique stipule que la direction d’école doit élaborer avec le personnel de l’école la planification annuelle de l’éducation à la sexualité (quand, comment et par qui les contenus seront proposés aux élèves). L’école informe les parents des interventions en éducation à la sexualité avant qu’elles aient lieu. Le conseil d’établissement La planification des contenus obligatoires en éducation à la sexualité doit être approuvée par le conseil d’établissement, en vertu de l’article 85 de la Loi sur l’instruction publique. Le centre de services scolaire ou la commission scolaire Il appartient à la direction d’établissement, de concert avec son personnel, de déterminer qui aura la responsabilité d’offrir les contenus en éducation à la sexualité. Le centre de services scolaire ou la commission scolaire, à partir de la formation, de l’accompagnement et des outils mis à sa disposition par le Ministère, forme les écoles. Le réseau de la santé L’école peut faire appel à des personnes du réseau de la santé et des services sociaux, comme les infirmières scolaires. Elle peut aussi recourir aux services d’organismes communautaires qui ont une expertise sur des thèmes particuliers (ex. : prévention de la discrimination basée sur la diversité sexuelle et de genre et prévention de l’agression sexuelle). Ces partenaires sont invités à collaborer avec le personnel de l’école.


Source: http://www.education.gouv.qc.ca/parents-et-tuteurs/education-a-la-sexualite/

63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page