Gradient

Les bloqueurs d'hormones

chez les mineurs

Il n’y a pas d’âge pour débuter une transition. Un nombre croissant de professionnels de la santé trans, s’ouvre désormais à l’accueil des personnes mineures pour l'évaluation de la dysphorie du genre et la prescription de bloqueurs de puberté et/ ou de traitements hormonaux.

Le principe de ces traitements est de « mettre en pause» la puberté afin de laisser le temps à l’adolescent (e)  trans de mûrir sans avoir à subir l’expérience d’une puberté non désirée, et de choisir quelle puberté enclencher autour de l’âge de 16 ans. Cet arrêt ne peut être effectué qu’en début de puberté, généralement autour de 12 ans, bien que cela puisse varier selon les personnes en fonction de l’âge d’apparition des seins ou de l’augmentation du volume testiculaire, premiers signes de développement pubertaire. Ces bloqueurs empêchent l’apparition des caractères sexuels secondaires (pilosité, voix, modifications corporelles, etc.) mais bloquent aussi un certain nombre d’autres phénomènes liés à la puberté tels que la croissance, la libido, la calcification des os et la fertilité.

 Les bloqueurs, entraînant un arrêt de la stimulation des ovaires ou des testicules et l’arrêt de la production des hormones sexuelles. Les bloqueurs se prennent sous forme d’injections intramusculaires, à raison d’une injection tous les mois.

L’action des bloqueurs est réversible, ce qui signifie que si ces derniers sont arrêtés, la puberté reprend ses droits. 

ressources:

OUTrans Hormones et parcours trans.

Article Les enfants se tournent vers le marché noir des hormones de changement de sexe pour « transiter »

Publié par Augustin Morin le 14/12/2018 16:01

Par Jonathon Van Maren — traduit par Campagne Québec-Vie

5 décembre 2018 (LifeSiteNews) — Alors que le nombre d'enfants s'identifiant comme transgenres grimpe en flèche — plus de 4000% au Royaume-Uni — les experts commencent à souligner le fait que la promotion et l'intégration constante de la théorie de l'identité du genre déclenchent un phénomène social. En fait, de nombreux enfants ne sont même pas prêts à attendre qu'une clinique d'identité du genre veuillent les prendre en charge — une enquête menée par le Daily Mail a révélé qu'un marché noir de drogues pour changer de sexe a fait son apparition sur Internet.

Le Daily Mail a découvert lors de l'enquête, publiée le 4 décembre, qu'ils pouvaient très facilement acheter une « gamme de médicaments transgenres », sans qu'aucune question ne soit posée, pour aussi peu que vingt-cinq livres sterling. Il n'y a pas de vérification de l'âge des personnes qui tentent d'acheter des médicaments hormonaux en ligne, et il y a apparemment un grand nombre de forums en ligne où les enfants peuvent s'expliquer mutuellement comment commander les médicaments et quels sites pharmaceutiques sont les meilleurs à utiliser.

Dans leur enquête, par exemple, le Daily Mail a découvert qu'il pouvait acheter un paquet de « bloqueurs d'hormones mâles », avec une « carte bancaire ordinaire », d'une pharmacie en Thaïlande au prix de seulement trente-quatre livres sterling, port compris. Les pilules étaient étiquetées comme contenant « des œstrogènes naturels pour favoriser la croissance des seins transgenres ». Il a fallu moins d'une minute à l'enquêteur pour trouver les pilules en ligne, et il n'y avait aucune condition d'âge ou d'ordonnance nécessaire pour les commander. 

Ce n'est pas seulement une pharmacie en ligne en Thaïlande qui faisait cela. Le Daily Mail a trouvé un autre site en Inde où ils ont trouvé qu'ils pouvaient acheter des « sachets de gel de testostérone » appelés « Cernos », lequel était commercialisé comme « thérapie hormonale transgenre pour les femmes en transition vers l'homme ». Sur le formulaire de commande, le site avertissait que les impacts de ces pilules, faciles à acheter, sur les filles, comme le fait d'atteindre une voix beaucoup plus basse, sont « irréversibles une fois obtenue ». Un site américain basé en Floride proposait au Daily Mail du Triptorelin, lequel « agit sur l'hypophyse pour interrompre le développement sexuel des garçons et des filles qui atteignent les premiers stades de la puberté » — pour seulement vingt-cinq livres sterling.

Ce qui donne encore plus à réfléchir, c'est le fait que ces entreprises profitent de la tendance transgenre parce qu'elle paie : Avec la prolifération des "célébrités transgenres" sur YouTube, Tumblr et Reddit, le transgenrisme devient un phénomène social et les enfants pensent donc qu'il est « cool » de devenir transgenre. Certains experts nous avertissent que des enfants sont amenés à être persuadés, dans les forums de discussion en ligne, qu'ils sont transgenres, même lorsqu'ils vivent qu'une angoisse adolescente tout à fait normale. Par conséquent, les listes d'attente pour les cliniques de genre sont extrêmement longues et les enfants cherchent des moyens de commencer la transition par leurs propres moyens.

Les enfants n'achètent pas seulement ces médicaments par eux-mêmes — une chose que même les militants transgenres disent être extrêmement dangereux — ils demandent à leurs amis adolescents plus âgés d'acheter ces médicaments pour eux au cas où ils auraient des problèmes. Une mère, qui croit que son fils a subi un lavage de cerveau à cause de la propagande transgenre en ligne, a trouvé dans sa chambre des pilules qu'il avait commandées dans une pharmacie en ligne américaine. Il avait commandé « l'hormone féminine œstrogène » et avait commencé à se développer des seins. Elles avaient simplement été postées au bureau de poste local, et il les avait ramassées tout seul. Les médicaments étaient si bon marché, disait la mère, qu'il aurait pu les acheter avec « l'argent de son anniversaire qui lui donne sa grand-mère ou son argent de poche ».

Les enfants sont notamment impatients, et avec l'augmentation des listes d'attente pour les cliniques, beaucoup prennent maintenant les choses en main. Ils ont été persuadés qu'ils peuvent être n'importe quel genre qu'ils décident d'être, et à ce titre, ils voient un changement sexuel irréversible comme leur droit. Des enfants se mutilent eux-mêmes, et ils ont reçu cette idéologie hideuse des militants transgenres qui accusent encore tout parent qui soulève des inquiétudes face à cela d'être un fanatique. Ces activistes font du mal aux enfants, et il faut les tenir le plus loin possible d'eux. Malheureusement, pour le moment, leur idéologie est aussi ascendante en influence que destructrice.

C'est aussi une réalité chez nous au Québec autant chez les jeunes que chez les adultes.

Heures de bureau

Lundi au vendredi
09:00 - 12:00   13:00 - 16:00

Consulter notre calendrier en ligne afin de choisir le meilleur moment pour vous et de prendre un rendez-vous.

Horaire d'Ateliers / Rencontres
Drummondville

Jeudi : 18h30 - 20h30

Trois-Rivières

Lundi : 18h30 - 20h30

Coordonnées

S'inscrire à l'infolettre

Siège social

255 rue Brock,

bureau 225

Drummondvlle, Québec

J2C 1M5

(873) 886-9981

transmcdq@gmail.com

Abonnez-vous pour recevoir des Mises à Jour

Point de service

1060 Saint-François-Xavier, bureau 350

Trois-Rivières, Québec,

G9A 1R8

(873) 887-7787

transmcdq@gmail.com

Joignez-vous à nous!

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
Visites

© 2019 Par Trans MCdQ.

Créé avec  Wix.com